Politiques

C-02

Rétablissement du financement pour les groupes de défense des droits des femmes

Proposée par Commission libérale féminine nationale

ATTENDU QUE le Conseil consultatif canadien sur la situation de la femme a été aboli en 1995 et que, subséquemment, le Comité national d’action sur le statut de la femme a été dissous, privant ainsi le Canada de deux de ses plus grands organismes de recherche féministes;

ATTENDU QUE le gouvernement conservateur du premier ministre Stephen Harper a mis fin au financement des activités de défense des droits des ONG œuvrant au Canada et à l’étranger qui militent pour l’avancement de la l’égalité envers les femmes et l’amélioration de leurs conditions de vie;

ATTENDU QUE l’écart entre les riches et les pauvres au Canada, et spécialement l’écart entre les hommes et les femmes, s’est creusé au cours des dernières années;

ATTENDU QUE le Canada se classe seulement au 30e rang dans le rapport sur l’égalité entre les sexes (Global Gender Gap Report 2015) du Forum économique mondial;

ATTENDU QU’un rapport interne de Condition féminine Canada de février 2015 reconnaissait que le Canada glisse derrière d’autres pays développés pour des questions telles que le taux de pauvreté chez les femmes âgées célibataires, l’aide pour la garde des enfants et la représentation des femmes au Parlement;

ATTENDU QUE le premier ministre Justin Trudeau s’est fermement engagé à faire progresser l’égalité entre les hommes et les femmes;

ATTENDU QUE les principales organisations féminines ont publiquement demandé en mars 2016 un nouveau mécanisme pour faciliter la coordination entre les centaines de groupes canadiens de promotion de l’égalité, dont le rôle est précieux, notamment pour l’action sociopolitique;

IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada presse le gouvernement du Canada de rétablir le financement pour la défense des droits aux groupes de promotion de l’égalité entre les sexes au Canada et d’étudier un nouveau mécanisme pour faciliter la coordination de ces groupes et financer les recherches et la sensibilisation nécessaires.