Politiques

E-02

Pour la réduction des écarts de richesse

Proposée par Parti libéral du Canada (Manitoba)

IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada :

Prendra un certain nombre d’initiatives qui élimineront du même coup des mesures qui ne profitent qu’aux 20 % des Canadiens les plus fortunés;

Prendra des mesures pour réduire les coûts de garde d’enfants et de logement pour le quintile le plus pauvre;

Offrira, en collaboration avec les provinces et les territoires, des services de garde accessibles et abordables dont les prix seraient déterminés dans le cadre du régime actuel d’impôt sur le revenu;

Renouvellera le financement destiné aux ententes de logement social et élaborera, à l’instar d’autres pays du G81, un plan à long terme répondant aux besoins en logement social.

Considérations

Le régime d’impôt et de transferts vise, en partie, à pallier les inégalités de revenu.

Or le Conférence Board du Canada a constaté que la restructuration de l’assurance-emploi et d’autres programmes avait atténué l’effet de ce régime.

Les plus vulnérables, soit ceux qui risquent le plus de vivre avec un revenu faible et de subir la pauvreté, sont les enfants, les familles monoparentales (surtout les mères monoparentales), les femmes, les personnes seules, les aînés, les Autochtones, les personnes handicapées, les nouveaux arrivants, les minorités visibles et les petits salariés.

Le gouvernement conservateur a continuellement mis en avant des mesures fiscales ciblées profitant aux bien nantis.

Un document de réflexion, publié par le FMI en 2015 pour mettre en question la théorie économique des retombées, semble indiquer que les politiques qui favorisent les riches entraînent une diminution du PIB dans les cinq années suivantes.

Les politiques faisant croître de 1 % le revenu du quintile le plus pauvre entraînent en revanche une hausse du PIB durant la même période.


1 Causes and Consequences of Income Inequality: A Global Perspective, https://www.imf.org/external/pubs/ft/sdn/2015/sdn1513.pdf