Politiques

E-10

Assurance-médicaments universelle

Proposée par Parti libéral du Canada (Ontario)

ATTENDU QUE la santé est une condition nécessaire à la participation productive à l’économie du Canada, que le bien-être des citoyennes et citoyens, des familles et des communautés exige un régime universel d’assurance-médicaments d’ordonnance sans copaiement, qu’environ 24 % des Canadiens et des Canadiennes n’ont aucune assurance-médicaments d’ordonnance et qu’environ 8 % avouent avoir évité de remplir des ordonnances pour des questions decoût;

ATTENDU QUE c’est habituellement les membres les plus vulnérables de notre société qui sont dépourvus d’assurance médicaments, que ceux ayant une assurance ont soit une assurance de «régime public » ou une assurance privée rattachée à leur lieu de travail, que l’accès à la santé est ainsi devenu fonction du lieu de travail ou de la richesse;

ATTENDU QUE de nombreuses recherches ont démontré que l’assurance-médicaments universelle réduit les coûts grâce au pouvoir d’achat national et aux moindres frais d’administration, et que les coûts des médicaments augmentent plus rapidement au Canada que dans tout autre pays de l’OCDE alors que des pays dotés de ’assurance-médicaments universelle, comme la France, le Royaume Uni, la Suède et l’Australie, paient leurs médicaments moins cher et que leurs coûts augmentent à un taux sensiblement inférieur.

IL EST RÉSOLU QUE le Parti libéral du Canada, avec ses partenaires au gouvernement et après avoir mené des consultations auprès des ministres de la Santé partout au Canada, fasse adopter une loi sur un programme d’assurance médicaments universelle pour tous les résidents du Canada, couvrant le plein coût des médicaments d’ordonnance;

IL EST ÉGALEMENT RÉSOLU QUE le Canada devrait instituer des changements à la législation sur les brevets et à ses politiques industrielles pour faire en sorte que le coût de tout programme d’assurance médicaments reste abordable.